Accueil
Année
Nouvelles
Galerie
Liens
Contacts


Notre histoire commune ne remonte pas en 1904 création de l'Entente Cordiale entre le  Royaume Uni et la France mais à l'été 1986 où un navigateur cornouaillais, David England , accostant à Bénodet avec quelques amis, appréciant son charme et sa situation eut l'idée de proposer à la municipalité un jumelage avec sa ville Torpoint.
L'année suivante les premiers échanges eurent lieu, bientôt grâce à toutes ces premières familles les liens d'une véritable amitié naquirent.

TORPOINT


C'est une petite ville résidentielle située en face de la ville importante de Plymouth,  arrivée du Ferry de Roscoff. Elle se trouve à l'embouchure de la rivière Tamar sur la rive droite. C'est une des portes du duché de Corwall face au Devon.
Un moment Sir Walter Raleigh pensa que le site serait idéal pour y implanter des chantiers navals (dockyards). Ce favori de la reine Elisabeth 1ère qui apporta de Virginie le tabac et la pomme de terre fut  par la suite emprisonné et décapité sous Jacques 1er en 1616.
L'essor de Torpoint ne commence vraiment qu'en 1690 sous le règne de William III.



vue de la rivière Tamar
  Mike Pearn est l'actuel maire de Torpoint chaque année un nouveau "Mayor" est élu actuellement le district de Torpoint compte environ 10 000 habitants


BENODET

Étymologiquement  Benn Odet ou Penn Odet signifie tête de l'Odet.L'Odet est un fleuve côtier qui arrose Quimper, Préfecture du Finistère située à 16 kms en amont.
A la préhistoire peu de traces seul un menhir de 2,50 m de haut.                                                       
A l'époque romaine des fouilles révélèrent un établissement thermal, n'est-ce pas un début de thalasso.

                        


 
Au Moyen-Age c'est autour de la chapelle du Perguet que se forme l'agglomération qui ne s'appelle pas encore Bénodet. La chapelle est dédiée à sainte Brigitte (berc'het en breton), l’éloignement de la mer protégeait sans doute la population des attaques maritimes des Normands entre autres.
Au 13ème siècle fut construite l'église du port dédiée à  saint Thomas archevêque de Canterbury.
 Le port montrait alors une certaine prospérité, une douzaine de bateaux faisaient commerce jusqu'à la Rochelle échangeant poissons contre vin.
Au 17ème siècle lorsque fut décidé l'implantation de Lorient, plutôt que ce site-ci, pour commercer avec les Indes, on vit ici l'activité diminuer. Le manque de sources, n'est peut-être pas étranger à cette décision.

Ce n'est qu'en 1878 que le président de la République le Maréchal Mac-Mahon ratifie l'appellation de Bénodet comme nom de la commune.

Bénodet, plage de Quimper, devint après les congés payés, 1936 et surtout l' après guerre une station balnéaire appréciée, avec sa promenade côtière, son casino, sa thalassothérapie, ses palmiers, son port de plaisance et son centre sportif U.C.P.A.

Elle comprend actuellement 2750 h évidemment en été ce nombre augmente considérablement.

C'est comme Torpoint une porte de la Cornouaille ici en face du pays bigouden.
Nos amis Anglais seront heureux d'apprendre que leur grand homme Winston Churchill y posa plusieurs fois son chevalet car il peignait également,  il résidait dans un manoir près de l'Odet.

Le Général De Gaulle est photographié en 33 sur la plage de Bénodet en famille avec sa fille Anne sur les genoux, bien avant d'être Général et connu du monde entier. Il reviendra en tant que Président de la République pour la pose de la première pierre du Pont de Cornouaille qui remplacera l'ancien bac qui, certains s'en souviennent, provoquait de gigantesques queues au mois d'août.

Avant lui un grand poète, Guillaume Apollinaire est venu passer l'été 1917 après avoir été blessé en 1916 pendant la première guerre. Il séjournait alors à l'hôtel des bains de mer (hôtel qui existe encore). Il écrivait alors à son ami Paul Léautaud (homme de lettre)
"Bénodet fait penser à la Côte d'Azur, Car voici son climat, ses figuiers, son ciel pur."
 


                                                                                            
"L'Odet est la plus plus bleue et la plus claire rivière
Loin de la guerre atroce et des coups de canon
Bénodet ne sait pas celle-là qu'il préfère
La mer aux mille écueils ou sa tendre rivière
L'Odet plus douce encore que ne sonne son nom
Mais le temps passe il faudra bien que tu t'en ailles
Laissant Quimper et le Comté de Cornouailles."

Un an après il mourait à l'âge de 38 ans.Nombreux sont les Bénodétois qui ont gardé dans leur mémoire l'image de cette haute silhouette au commande de son bateau le PEN DUICK passant devant le phare du Coq, salut à toi Eric Tabarly.



L'histoire en devenir....

Retour Haut de Page